La Saint-Patrick c’est quoi ?

La Saint-Patrick c’est quoi ?

Avant la soirée de fête et de rasades de bières, ce cache une histoire…

En réalité, il est le saint patron de l’Irlande. Ce missionnaire est le fondateur du christianisme sur l’île au Ve siècle. Attention âmes sensibles,  Saint Patrick est son nom de scène, on vrai nom est Maewyn Succat, et il serait né en Écosse vers 385. Il fut enlevé à l’âge de 16 ans par des pirates et, en Ulster, vendu comme esclave à un druide irlandais qui le fit berger pendant six ans. Il prit pied dans la religion chrétienne et en devient vite un grand pratiquant. Il s’échappa et s’enfuit en Angleterre où il devint prêtre. Le pape Célestin lui demanda en 432 de retourner en Irlande dans le but de convertir les irlandais, jusque là ces païens sont proches des druides. En 441, sur la montagne désormais sainte de l’Irlande il débuta son évangélisation et  commença à être adulé par les Irlandais. Il y aurait entamé un jeune de 40 jours et 40 nuits, pendant lequel il construit la petite église que les plus courageux viennent encore découvrir aujourd’hui… parfois après avoir gravi pieds nus la montagne durant un pèlerinage. Saint Patrick parcouru ensuite tout le pays pour initier la construction d’églises, d’écoles, et pour éduquer d’autres chrétiens. On rapporte aussi qu’il aurait chassé tous les serpents du pays, en les faisant tomber d’une falaise. C’est une légende qui symbolise plutôt le triomphe du catholicisme sur les païens, puisqu’il n’y aurait jamais eu de serpents en Irlande. Il mourut en 461 à DownPatrick, dans une Irlande finalement christianisée.

Bon, d’accord mais pourquoi le trèfle ?

C’est bien à Saint Patrick que l’on doit le trèfle, ce symbole de l’Irlande et donc le vert. La légende raconte que pour convertir les irlandais, Saint Patrick utilisait dans l’explication de la Sainte Trinité : les feuilles du trèfle indiquant le père, le fils et le Saint-Esprit. La légende ne dit toutefois pas, s’il trouvait beaucoup de trèfles à quatre feuilles à l’époque.

Et la fête dans tout ça ?

La coutume tout d’abord ! A la Saint Patrick on porte à sa boutonnière un trèfle pour la messe. Au XVIIe siècle, l’Église Catholique la reconnait comme étant une fête religieuse et le pape Urbain VIII l’intégra au calendrier chrétien en 1631.  La Saint Patrick se déroule pendant le Carême, mais il est accepté de rompre le jeûne pour la fête.

De nos jours, une parade géante est organisée à Dublin, mais toute l’ Irlande célèbre cette fête. L’irlandais ayant investit de nombreux pays, et notamment les Etats Unis,  la fête de la St Patrick la plus importante n’est pas à Dublin, mais à New York (défilé de 150 000 personnes) et à Boston.

A Chicago, les eaux de la rivière sont colorées en vert pour l’occasion, à Dublin, la fête elle, dure 5 jours ! Chez nous, dans un premier temps, la Bretagne fête bien entendu la St Patrick, tout comme l’Ecosse, l’Irlande ou le Pays de Galles. La fête finit par s’imposer dans de nombreux lieux  où les fêtards n’ont qu’en tête l’image de la Guinness et du lutin irlandais à la barbe rousse vêtu de rouge ou de vert. C’est le déguisement du jour ! De nombreuses alternatives à la Guinness sont fabriquées chez nos brasseurs français, n’hésitent pas à mettre un peu de bleu blanc rouge sur cette fête !

Malgré nos efforts, la Saint Patrick, reste la fête symbole de l’Irlande.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

Achetez pour 90,00 supplémentaires et obtenez la livraison gratuite